Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Huis clos - Une pièce de Jean-Paul Sartre

Huis-clos.jpgUn homme décède et se trouve après sa mort dans une pièce. Une femme le rejoint. Puis une autre. Tous trois emportés par la faucheuse sont donc assignés à résidence pour passer ensemble l’éternité, sans qu’il leur soit possible de quitter les lieux, ni de dormir, le sommeil ne se justifiant plus une fois mort. L’huis-clos s’installe et le lecteur comprend aisément que l’enfer n’est pas peuplé d’entités démoniaques et monstrueuses, torturant physiquement les damnés qui se présentent devant eux. L’homme se suffit à lui-même. Exposé perpétuellement au regard de l’autre, donc à son jugement, la souffrance est tout aussi insupportable que la chair martyrisée car elle est insidieuse et blesse continuellement l’âme. La mort interdisant aux personnages mis en scène de fermer les yeux et les pensées étant impénétrables, l’attention de l’un vis-à-vis de l’autre suffit à ce dernier pour s’estimer être pris dans la tenaille de la critique, jusqu’à se sentir broyé sous la forme d’une déconsidération de soi. L’enfer c’est les autres.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Luna 16/03/2011 14:26


Je viens tout juste de découvrir Sartre et c'est une très belle surprise : j'aime beaucoup son style nonchalant pour parler de choses (presque) tabou...

Je viens d'ailleurs de poster mon avis sur "Huis-Clos" sur mon blog...


Joli article, je reviendrais ;)

Bonne continuation !!