Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Les bienfaits de la timidité

La timidité est une aubaine en nous préservant des bavardages. Elle évite la phrase de trop et de s’y perdre, de devenir inconnu de soi-même. En effet, notre parole parfois nous est étrangère, et l’on s’en excuse très vite en déclarant que nos mots ont dépassé notre pensée, estimant à tort qu’ils ont ce pouvoir, ou encore qu’un capitaine dont nous n’endossons pas l’habit a pris notre commandement. C’est là une défense qui ne tient pas. Derrière chaque phrase se trouve la volonté de la prononcer, et l’on s’y précipite d’ailleurs très vite pour être entendu. C’est une fois dite que la phrase devient inopportune, jusqu’à être abandonnée, orpheline. Son auteur ne la reconnaît plus, et peu importe que juste avant il se soit précipité sur elle, comme s’il voulait éviter qu’elle ne lui échappe. L’envie d’exclusivité, d’être le premier à tenir un discours, motive cette précipitation. La compétition est partout. Le timide n’est pas autrement, seulement il n’a pas les moyens de ses ambitions. La timidité est un frein empêchant l’impétuosité. Elle n’en est pas moins profitable puisqu’elle donne du temps et du souffle. Qu’il est bon de trouver grâce à elle le mot juste. On en ressent une certaine aisance, pour ne pas dire puissance. Chercher ses mots est une aventure et les trouver, une victoire sur le monde puisque celui-ci ne nous dit rien. Le monde est seulement bruyant. Pas la peine alors d’ajouter du bruit au bruit, de bavarder comme l’animal crie. La timidité en cela est une opportunité, une chance, à la condition de pas se morfondre avec elle à trop écouter les parangons de la communication et autres extravertis de tout bord. La timidité est complice du silence. Goûtons cette complicité, tout comme installons-nous dans le retrait que la timidité exige, pour mieux observer ce qui est dit. On en apprendra beaucoup. Les secrets se cueillent plus entre les mots que dans les dires.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

geenons 08/08/2014 19:17

La timidité a été un frein pour moi, excellente pour écrire, bloquée dans tout dialogue que ce soit en Français ou en Anglais, je perdais tous mes moyens, mes mots ne venaient, il a fallu beaucoup d'années pour vaincre cette timidité "maladive ".Je n'arrive toujours pas à en comprendre l'origine et pourtant j'ai exercé un métier ayant un contact avec toutes les couches de la société mais j'étais "mon" maître.