Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Du courage pour exister et ainsi respecter son devoir vis-à-vis de soi

Courage-existence-devoir.jpgLe devoir oblige, il nous fait débiteur. Il est associé entre autres au don. Parce que j’ai reçu, je me sens obligé vis-à-vis de mon donateur. Même si celui-ci n’attend rien de moi sur un plan matériel, je me dois de faire bon usage de ce qui m’a été donné. Que dire alors de la vie qui m’a été accordée ? Je suis vivant gratuitement. Mais vis-à-vis de qui suis-je obligé ? Dieu ? Encore fait-il y croire. Mes parents ? Je le fus enfant, mais le fait de devenir adulte ne tient-il pas justement à être de moins en moins redevable à leur égard ? Certainement. La société ? La civilisation en effet m’est donnée. J’arrive dans un monde dont les conventions sont déjà établies sans que j’aie eu à participer à leur construction. Il me faut ensuite les respecter, et c’est ce qu’on appelle la morale, qui est la reconnaissance que je suis débiteur envers la société. Mais il est un devoir plus profond et personnel : je me dois à moi-même. Je le disais, la vie est un don, mais pas l’existence. C’est ce que j’en fais, avec plus ou moins de fortune, avec plus ou moins de liberté, qui me définit. Ce devoir est peut-être le plus difficile à respecter, comparativement à la conformité qu’imposent les lois et les règlements. Alain disait d’ailleurs à ce propos qu’ « il n’y a jamais d’autre difficulté dans le devoir que de le faire ». Respecter une règle ne demande pas de courage. Exister oui.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article