Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

La laïcité est une tolérance institutionnelle

Laicite-tolerance-politique-philosophie.jpgLa laïcité est un mode d'organisation pour une société, avec comme principe le suivant : tout individu peut croire en ce qu'il veut, sans qu'aucune idéologie, ni croyance, ne lui soient imposées par un corps extérieur. Ainsi, un Etat laïque n'interfère pas la pensée religieuse, et la religion n'exerce aucune pression, aucune influence, sur les instances et les fondements étatiques. Mais la laïcité ne veut pas dire irréligion. Elle n'est pas une chasse aux dévots, ni la condamnation de toute spiritualité religieuse. La laïcité ne se fait pas le chantre de l'athéisme, car sinon elle s'auto-mutilerait pour ne plus être qu'un dogme de plus. Ainsi, la neutralité est ce qui fonde la laïcité, et la tolérance la condition de son existence. Ceci ne signifie pas pour autant qu'il faille neutraliser les débats. Ce serait là-aussi une tension supplémentaire contraignant l'expression, une position dogmatique de plus. Le politiquement correct qui s'est imposé ces derniers temps, comme la limite à ne pas dépasser dans les discours, est l'illustration d'une neutralité contrainte, d'un dogme peut-être mou, mais d'un dogme tout de même. Seule la tolérance doit réguler les échanges d'idées. Mais il faut aussi l'appui de l'Etat, soit la force avec la loi, pour que les débats se protègent des incitations à la haine. L'Etat laïque n'existe donc pas pour dire le vrai, ni le bien. Il ne dit pas ce qu'il faut ou doit être pensé. Il n'oblige pas à croire, tant d'un point de vie religieux que politique. A ce titre, un Etat laïque ne devrait pas soumettre ses administrés à participer à la vie publique, comme les contraindre à voter sous peine de sanction.

La laïcité ne fait pas non plus état de la morale. Elle n'oblige d'aucun à faire ce qui est dit comme devant être fait. Mais la laïcité autorise l'Etat à punir, car tout n'est pas permis, celui qui enfreint la loi, punition rendue à la suite d'un procès équitable avec la garantie d'un droit à la défense. Mais toute condamnation ne doit renvoyer qu'à des actes, et non à des pensées. Quant au discours, dès lors que son contenu est un appel à nuire à autrui, il devient un fait de violence, et donc il est passible de la loi. La laïcité permet aussi de ne pas être d'accord avec l'organisation qui la garantit, ni même avec le principe qu'elle représente. C'est le fondement de la tolérance que d'accepter l'expression de celui qui la refuse. Ainsi, la laïcité est une tolérance institutionnelle.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article