Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

La poésie plus forte que le mythe et la métaphysique pour atteindre le mystère

Poesie-mythe-metaphysique.jpgLe mythe est une façon d’habiller ce qui est mystérieux, étant entendu que le mystère est ce que la science ne connaît pas. Le mythe s’engage dans des contrées ténébreuses pour la raison et les illumine avec ses réponses. Pour autant, la raison ne se satisfait pas de la science parce que celle-ci se borner à scruter des causalités expliquant les phénomènes sans les justifier. En ayant pris le parti du déterminisme, la science atteint sa limite dès lors qu’il convient de dire non plus uniquement comment les choses sont ce qu’elles sont, mais pourquoi. La métaphysique, qui est de l’ordre du raisonnable, vise une réponse à cette interrogation ultime, mais elle ne va pas jusqu’à donner de la couleur, du son, du souffle, à ce qu’elle avance, contrairement au mythe, mais aussi à la poésie. Soit la métaphysique emprunte un chemin singulier, soit elle tente d’arracher les vêtements prêtés au mystère par le mythe. Mais qu’ils s’agissent de mythe, de poésie, de métaphysique, nous sommes à la fois au-delà des instincts et dans la tentative de dépasser la raison, en visant un au-delà non pas à ce qui est, mais à ce que l’on pense. On cherche à penser plus loin que ce qu’autorise en apparence la raison. La religion est une proposition à cette recherche, mais elle échoue en partie parce qu’elle s’inscrit avant tout dans le champ émotionnel. Et dès lors que la religion s’empare de la raison, elle le fait à des fins dogmatiques pour enfermer l’absolu à sa convenance. A l’inverse, la métaphysique interdit au cœur l’entrée des contrées visitées par l’esprit. Les abstractions métaphysiques sont des déserts inhabitables ; ils ne sont ni chaud, ni froid. La religion, le mythe, la métaphysique échouent donc en partie là où, peut-être, la poésie réussit à fusionner émotion et raison pour cheminer vers ce que ni l’une ni l’autre ne peuvent connaître isolément.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article