Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Pourquoi j'ai mangé mon père - Un roman de Roy Lewis

Pourquoi-j-ai-mange-mon-pere.jpgVoici un titre étonnant pour ce livre, petit en nombre de pages, mais grand en intérêt. L'histoire raconte le quotidien d'une horde préhistorique dont l'extraordinaire s'est invité sur son chemin et qui prend la forme du progrès. En effet, au lieu de rester accrochés aux arbres, nos héros s'animent dans une volonté toujours croissante de comprendre, d'apprendre pour ensuite transformer. Le génie de l'auteur est de rapporter plusieurs milliers d'années d'évolution de notre espèce sur l'existence d’un groupe qui se civilisant, devient de plus en plus une famille. Il y est également question du feu qui se domestique, des changements culturels dans les relations entre les mâles et les femelles, et autour des luttes d'influence, la politique fait son apparition.
Le livre de Roy Lewis est intéressant à plus d’un titre, car en plus d'être savant sans en donner la prétention, il offre une allégorie sur la place du progrès dans la destinée humaine. Au cours de l'histoire, le père de famille, toujours prompt à nourrir les avancées technologiques, parvient pour la première fois à allumer un feu. Sauf qu'il ne sait pas encore le maîtriser et c'est alors toute la forêt qui s'enflamme, mettant en péril la vie des siens et de toutes les espèces animales vivant à leur côté. La description de cet événement est imagée dans un sentiment de fin du monde, laissant entrevoir la menace d’une apocalypse nucléaire.
Sur un ton décalé servi avec humour, Roy Lewis livre un avertissement. Le progrès ne saurait être une fin en soi mais un moyen pour l'être humain de s'élever au sein de la Nature. Il s'agit là d'une recommandation forte adressée à notre époque dite civilisée.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article