Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

La vague - Un roman de Todd Strasser

L'histoire est-elle un éternel recommencement ou les évènements s'enchaînent-ils les uns après les autres vers un horizon qui ne sera jamais le même la seconde d'après ? Un drame collectif plongeant l'humanité dans la barbarie peut-il se renouveler même si le passé est un apprentissage ? Ces deux questions sous-entendent l'opposition entre l'inéductable et l'exercice de la mémoire. La Vague y apporte un réponse en relatant l'expérience vécue dans un lycée américain, initialement par une seule classe jusqu'à ce que tout l'établissement soit concerné. De jeunes gens, à un âge pourtant où l'originalité et l'affirmation de soi sont très expressives, se trouvent pris dans un jeu qui très vite devient un piège en créant et participant à un microcosme aux contours totalitaires. Appuyé par quelques slogans unificateurs répétés puis martelés, et autour d'un projet commun porté par une seule et même personne, l'expérience produit alors un groupe qui devient rapidement une organisation aux allures dictatoriales. L'égalité, érigée comme vérité absolue, dissout toute liberté individuelle et menace celles et ceux qui ne s'y sont pas convertis.
Ce document-fiction est la conclusion que dès lors que des conditions particulières sont réunies, les comportements sont prévisibles. Le totalitarisme dont il est question dans ce livre de Todd Strasser, est une recette dont les ingrédients sont la présence d'un leader charismatique, le désarroi ou l'ambivalence des auditeurs, une propagande véhiculant une réalité distordue et proposant des remèdes à condition que chacun y participe, se fonde dans un ensemble en renoncant à sa personnalité au bénéfice de la collectivité. Puis une fois le mouvement lancé, une dynamique de groupe entretient l'ensemble, le nourrit et engloutit chacun, accorde une reconnaissance aux exclus d'hier, rejette ceux jugés inaptes au nouvel ordre, brise les résistances et contraint les septiques. La peur s'installe également et devient le gouvernail pour guider le groupe. L'égalité s'est ainsi transformé en un égalitarisme forcené et violent.
La Vague est un récit intéressant sur la fragilité d'un système conciliant l'égalité et la liberté. La balance n'est équilibrée qu'à condition que chaque décision et acte à dimension collective soient sous-pesés dans l'optique de préserver les valeurs démocratiques et le respect de chacun. Car sinon les tragédies du passé n'auront définitivement servi à rien.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article