Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Une histoire résumée de la philosophie occidentale - Partie 2 - Socrate contre les sophistes

Socrate-contre-les-sophistes.jpg« Connais-toi toi même. » Cet aphorisme résume à lui seul la philosophie de son auteur. Pour Socrate, car c'est de lui dont il s'agit, la vérité est moins dans la nature comme le pensaient les Présocratiques, qu'en chacun de nous. L'homme porte en lui le vrai, mais encore faut-il qu'il abandonne ses opinions pour en prendre toute la mesure. La vérité se conquiert, et l'homme a besoin d'autrui pour y parvenir, dans un débat contradictoire jusqu'à l'épuisement des certitudes. Mais au fait, pourquoi cet effort de conquête ? A quoi cela sert-il de connaître le vrai ? Pour faire le bien nous répond Socrate, car selon lui, la morale et la vérité vont de paire. C'est avec la connaissance que l'on sait comment se comporter de bonne façon, en servant le bien, pour les autres et pour soi. Socrate est persuadé que c'est par méconnaissance que l'homme agit mal, ce qui lui fait dire que « nul n'est méchant volontairement ». Le mal serait ainsi le produit d'une erreur, tel est le raisonnement socratique, consacrant les mathématiques pour l'atteinte de la vérité par la démonstration et la logique, contre la démocratie, symbolisée par l'assemblée où siègent et débattent les sophistes. Ceux-ci usent de la parole, du verbe, plus pour convaincre que défendre une idée. Peu importe en effet le contenu, ce qui prime est la forme, c'est-à-dire la faculté à rassembler les auditeurs rien qu'avec la force du discours. Le sophiste peut très bien affirmait un principe un jour donné, et son contraire le lendemain. Mais à chaque fois, c'est son talent d'orateur qui emportera l'assemblée vers lui. Les sophistes prônent l'efficacité et non la vérité, recherchant la majorité dans une logique démocratique, et non l'universel. Protagoras, ou encore Gorgias, sont les plus illustres d'entre eux. Mais c'est bien Socrate qui va influencer toute la philosophie occidentale à venir. Même s'il n'a rien écrit, la méthode socratique sera relayée par ses disciples, dont le plus célèbre est Platon.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article