Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Ulysse et l'Odyssée...ou Ulysse premier existentialiste

Ulysse-Odyssee.jpgIl fallût du temps et de nombreuses épreuves avant qu’Ulysse ne retrouve Ithaque, son royaume qu’il laissa pour partir faire la guerre de Troie. Lorsqu’il revient près de son épouse, Pénélope, Ulysse n’est plus tout à fait le même homme. Il a changé entre-temps ; lui qui fût un guerrier glorieux est devenu un homme modeste. Chose admirable, ce changement est de son propre fait. Il a volontairement fait ce choix. En se décidant ainsi, Ulysse nous enseigne que l’homme est responsable de sa vie. En effet, il abandonne intentionnellement sa vie passée, faite de gloires et de tourments, pour la tranquillité. Mais pour arbitrer de la sorte, il lui a fallu prendre toute la distance nécessaire avec lui-même pour se décider d’être ainsi, et pas seulement d’avoir. Ulysse a su se détacher du quotidien même si la répétition journalière des actes constitue la personnalité. L’homme est un devenir dont les habitudes savent se saisir. Jour après jour, l’être se façonne. L’existence précède l’essence dirions-nous en chœur avec Sartre. Ulysse est en quelque sorte l’un des premiers existentialistes. L’identité n’est pas donnée, elle s’acquiert continuellement. Ce n’est qu’une fois l’existence interrompue que nous pourrions savoir qui nous sommes. Mais la mort nous l’empêche. La vie est ainsi une quête de soi sans fin car nous ne sommes concernés que vivants, une fois défunt plus rien ne nous regarde. Ulysse est-il pour autant véritablement un homme différent lorsqu’il réapparaît sur ses terres ? Pas totalement. Il est celui qu’il était mais différemment. Au moment de rejoindre Pénélope, Ulysse est la somme de cet homme qu’elle connaissait et de ce que ses aventures ont fait de lui. Ulysse s’est enrichi, à partir d’un fonds qui lui appartient toujours, comme une « part foncière » de lui-même. Cet enrichissement est-il une nécessité qui fait qu’Ulysse devient ce qu’il doit devenir ? Ou alors son choix de changer en homme modeste eut-il pu être tout autre ? Autrement dit, Ulysse est-il devenu ce qu’il est ou alors est-il ce qu’il a décidé ? Seule la foi ou la conviction peut y répondre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Clovis Simard 10/10/2012 04:00

Voir mon blog(fermaton.over-blog.com)No.9- THÉORÈME SARTRE. - La liberté proposée ?