Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Nietzsche ou l'écroulement de l'humanisme et des philosophies anciennes - Entretien de Luc Ferry

Nietzsche-ecroulement-de-l-humanisme-moderne.jpgAvec Nietzsche, c’est un souffle nouveau qui balaie toutes les philosophies anciennes jusqu’aux Modernes. Le philosophe et philologue allemand lance le début d’une ère de déconstruction qui sera constitutive de la philosophie contemporaine. Il remet tout en cause, la cosmologie grecque, les religions, l’humanisme. Nietzsche prolonge le doute radical initié par Descartes. La critique lorsqu’elle est lancée ne s’arrête plus et met ainsi en branle les idées dont elle est pourtant à l’origine. Nietzsche devient peu à peu le philosophe au marteau. Il casse les concepts qui ont prévalu avant lui et pour beaucoup, aujourd’hui encore, il s’inscrit dans une posture antihumaniste. Certains vont jusqu’à le considérer comme détestable en le présentant uniquement comme celui qui condamne les droits de l’homme, vilipende les idéaux tels le socialisme ou l’anarchisme, refuse la démocratie et l’esprit républicain. Cependant, n’est-il pas réducteur de résumer l’œuvre de Nietzsche à une destruction massive de toute la pensée philosophique produite avant lui ? S’est-il seulement contenter de critiquer sans proposer, laissant ainsi l’homme seul au bord d’un précipice ? La réponse est non parce qu’après avoir brûlé toutes les idoles et rompu avec le concept même d’idéal, Nietzsche a poursuivi son chemin en proposant de nouvelles perspectives de vie, déterminant une pensée nouvelle qui comme les précédentes s’établit selon les trois axes fondamentaux que sont la théorie, la morale et la doctrine du salut.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article