Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Un stylo pour confondre le vrai et le faux, et mettre à nue la vérité

Verite-nue.jpgAvant tout, ne confondons pas réalité et vérité. La première concerne ce qui existe, la seconde est un jugement. Ce stylo que je tiens est réel, il n’est pas vrai. Par contre, il est pour moi vrai qu’il fonctionne bien. Sa plume m’est agréable. Mais cette vérité-là n’engage que moi. Mon voisin en jugera peut-être différemment. Il aura sa vérité à propos de mon stylo. Ainsi, pour un même objet, une multitude de vérité le concerne. Peut-on alors vraiment parler de ce qui est vrai et de ce qui est faux ? La vérité de mon voisin a-t-elle plus de force, est-elle plus vraie que celle que j’énonce ? Et si nous tombions tous deux d’accord à propos de mon stylo, cela voudrait-il dire que notre position commune est dorénavant irréfutable, inattaquable par toute contre-proposition émanant d’une seule personne ? Si oui, la vérité serait alors adossée au nombre, soumise à la règle de la majorité, contenue dans l’opinion publique. Sauf que l’histoire témoigne d’erreurs manifestes partagées par le plus grand nombre, voire unanimement. Juger ne suffit donc pas à déterminer le vrai et le faux. Voici donc la vérité déshabillée des jugements, la voilà nue peut-être, ou alors elle n’existe pas…

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article