Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Lorsque les mots sont pris en otage avec le langage

Les-mots-le-langage.jpgLes mots ne sont pas le langage. Les premiers sont neutres, le second peut ne pas être innocent. Il y a en effet le réel et les mots pour le signifier, pour l’embrasser, mais cette embrassade n’est possible qu’avec le langage. Le langage met en musique le rapport entre le réel et les mots. Sauf que toute musique est une façon singulière de raconter une histoire. Ses tonalités, son rythme, l’association des sons qui la matérialisent, des notes qui la composent, sont dépendants de celui qui en joue. Le langage est donc maître du mot, laquelle maîtrise est à son tour commandée, par le rhéteur par exemple, ou alors elle est subie par l’auditeur. Sur ce sujet, Eugène Ionesco nous dit que la langue française peut être chargée de pédanterie, ou encore de propagande, l’objectif étant l’emploi « d’une certaine terminologie qui fait exprès de fausser la réalité exacte […] ». Les mots n’y sont pour rien lorsque le verbe trahit la réalité. Cette trahison sert d’ailleurs diverses fins qui leur échappent, qu’elles soient politiques, économiques, morales, ou encore lorsqu’il s’agit de discriminer. A ce titre, un langage « châtié », c’est-à-dire qualifié comme tel par ceux qui s’en prévalent, est aussi potentiellement une arme de discrimination massive. Le but est d’écarter le plus grand nombre en employant les mots d’une façon toute singulière, le tout pour construire un discours hermétique en ayant à l’esprit que l’inaccessibilité fait la valeur. Ceux qui agissent de la sorte ont besoin d’être entendus par tous. Cette écoute leur est essentielle ; elle est à la source de l’incompréhension de ceux qu’ils visent à intéresser. Elle conditionne leur prétendu brio. Seuls eux ont compris ce qu’ils voulaient dire. Vous imaginez leur intelligence ! C’est pourtant faire affront au mot que de le prendre ainsi en otage, car sa neutralité n’en réduit pas moins son importance pour saisir le réel. C’est aussi le travestir que de l’employer à tout va. On peut toujours parler de l’indicible, on ne dira jamais ce qu’il est vraiment.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

buy valium online 27/05/2015 21:20

This is really good information. Must agree that you are one of the coolest blogger I ever saw.

buy Percocet online 27/05/2015 20:25

Hey great stuff, thank you for sharing this useful information and i will let know my friends as well.

buy hydrocodone online 27/05/2015 19:48

This site is excellent and so is how the subject matter was explained. I also like some of the comments too. Waiting for next post.

buy vicodin es online 27/05/2015 19:06

How you get this kind of great information, I hope it helps the other and Thanks for sharing.

Buy Adderall online 27/05/2015 18:38

Hey your collection is outstanding; I never see such a type of collection before. Thanks for sharing it with us. Keep it up.