Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Le symbole pour donner la parole au monde

Silence-monde.jpgLe signe permet une appropriation du réel au-delà de la présence de la chose. Avec le signe, l’on crée une réalité qui dépasse la matière, soit un vécu immatériel. Le signe cependant n’est pas spécifiquement humain. Il appartient également à l’animal, mais pour ce qui le concerne, le signe reste à l’état de signal. En effet, le signe est employé par la bête uniquement comme un appel à l’action, sur la base d’un lien de causalité mémorisé et qui donc se déclenche exclusivement par automatisme. Le signal n’exige aucune intelligence. La signification pour l’animal est un moyen, rien de plus. Elle s’inscrit dans un rapport univoque entre le signifiant et le signifié. Pas de double-sens. Point d’indicible. Le signe animal est instinctif et par conséquent immobile. L’homme use également du signal, mais le signe est plus pour lui qu’un simple déclencheur. Avec le signe, on donne du sens à la chose. On la valorise aussi, ou alors on cherche à la comprendre. Pour pratiquer de la sorte, nous sommes chacun doté d’une faculté symbolique. Et symboliser le réel, c’est le prolonger vers une direction qu’on lui destine car la chose n’a aucune destination en soi. Face à la roche silencieuse, devant une mer sans mot, un désert sans nom, on donne malgré tout la parole au monde avec le symbole.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article