Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Le progrès et l'oubli contre la mort

Que de pensées visant à se consoler de la mort qui nous guette. Un ciel nous attend, ou bien n'étant plus, la mort ne nous concerne pas. D'autres diront que mourir, c'est retourner d'où l'on vient ; la mort comme une naissance inversée. Que de pensées traversant les siècles et les cultures, se nourrissant de l'idée de la mort pour la contourner et qui en même temps ont éveillé la conscience. L'homme s'est construit sur ce qui l'effraie le plus. Se sachant à jamais vulnérable, il a cherché à l'être moins. Le progrès est avant tout le résultat d'une angoisse métaphysique indépassable, plus que de performance. La mort le soutenant, le progrès ne cesse pas, et l'homme avec lui évolue. Toutes nos actions sont en quelque sorte tendues vers notre fin inéluctable. Et que dire du divertissement. A l'égard de la mort, il a la force qu'une pensée n'a pas. Il faut s'occuper pour s'oublier. La mort n'échappera pas à cet oubli.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article