Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Le présent échappe au corps

Profiter de l'instant présent : belle vue de l'esprit ! Le corps, quant à lui, n'a que faire de ce conseil que l'on présente comme une parole de sagesse, mais qui semble être aujourd'hui bien plus une injonction consumériste. Pour consommer, il faut être disponible, ici et maintenant. Les publicitaires et autres parangons de la communication marchande l'ont d'ailleurs bien compris. Leur message ne laisse aucune place à de quelconques passions nostalgiques...Mais revenons-en au corps. Le présent ne le concerne pas, même si c'est le corps qui nous positionne à un moment donné en un lieu précis. D'ailleurs, on pense parfois que l'esprit n'est pas là où se trouve le corps, lorsque l'on a la tête ailleurs dit-on. Pourtant, le cors n'est jamais totalement là où on le pense si l'on considère qu'être là est d'occuper absolument le moment présent. Il existe une mémoire du corps qui ne le quitte jamais, qui même s'enrichit un peu plus chaque jour au gré des expériences. Cette mémoire autorise la spontanéité, nourrit les habitudes, assure le déplacement. Dans chaque mouvement, le passé du corps s'exécute et ainsi le présent porte les traces de ce qui l'a précédé. Le corps transporte son histoire et se souvient dans chaque geste. Pour autant, ce souvenir est différent de celui qui parcourt l'esprit. Le corps se souvient en se projetant vers l'avenir, et ainsi le passé du corps n'a rien de définitif, il n'en a jamais terminé. Le geste est réalisable parce que précédemment exécuté, et il est également possible car l'avenir est la source de cette possibilité. Le corps avec le mouvement se conjugue simultanément au passé et au futur. Le présent n'est qu'une vue de l'esprit.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article