Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Le conflit comme le germe de toute relation

Conflit.jpgLe conflit est-il une relation ? Non si l’on admet que cette dernière suppose la réunion de volontés consentantes au partage. Le conflit serait plutôt un rapport s’établissant dans une opposition des parties en présence, dont l’objectif est la domination de l’une par l’autre. Mais le conflit nécessite aussi le regard de l’un vers l’autre, et vice-versa. C’est ce regard réciproque qui permet d’ailleurs à chacun d’exister, pour que puisse entre autres être produit une situation conflictuelle. Le regard prime donc sur le conflit, comme dans toute autre relation. Pour que j’existe, il me faut être transformé en objet par le sujet qui me fait face, et je fais de même à son égard. Mais à la différence de la cordialité, de l’amitié, de l’amour, le conflit consisterait à réduire cet objet que l’autre est pour moi et que je suis pour lui, en une chose dont lui ou moi en disposerait. Mais alors, toute relation ne prendrait-elle pas racine dans une volonté à tendance antagonique ? En effet, en considérant que je suis grâce au regard de l’autre, ne supportant pas le néant je demande que cet autre me regarde. Je veux être reconnu, donc que cet autre soit un objet au service de ma reconnaissance, comme une chose soumise. Mais c’est aussi se soumettre à cet autre que de vouloir qu’il me reconnaisse. Volontairement, en étant regardé, je deviens objet pour cet autre afin de me prouver que je suis sujet. Nous dirons alors que le conflit n’est peut-être pas une relation mais le germe de toutes.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Monique 06/10/2012 18:46

être en accord avec l'autre c'est être en accord avec soi-même