Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

La lumière à la place des ténèbres

Lumiere-tenebre.jpgPourquoi ceci ? Pourquoi cela ? Et si je trouve la cause, pourquoi celle-ci ? En demandant pourquoi, en interrogeant le réel de la sorte, j’avance, pas à pas, les causes se transformant en effet au fil de  cette avancée. Cependant, jusqu’où puis-je aller ainsi ? Aux origines, à la création, à la naissance des choses, du monde, de ce qui est. Pour autant, suis-je certain d’y trouver une réponse ? Peut-être, mais celle-ci ne sera attestée par aucune cause vu que je serais alors au point de départ de tout. Me voici donc au bord d’un abyme incommensurable, dont les profondeurs ne sont pas même concevables. Je les imagine pourtant ténébreuses, certainement parce qu’elles me sont interdites. Néanmoins, ne puis-je pas considérer que ces ténèbres sont en fait la plus grande des lumières qui soit. Je ne serais alors pas aveuglé, mais ébloui. Cette lumière, je puis peut-être l’entrevoir avec l’imagination, lui donner le nom que je souhaite, Dieu, mystère, silence absolu, mais il est probable que son éclat me soit à jamais inaccessible. Ou bien la rencontrer signifie que tout est fini. Je préfère de loin cette perspective que de penser n’être plus éternellement dans la nuit la plus profonde.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

V.P 13/09/2012 16:25

Vous écrivez sur deux mots « lumière » et « ténèbres » s’il s’agit bien de philosophie nous sommes donc dans la pensée des lumières ? C’est là que je ne suis pas le raisonnement de la lumière vers
les ténèbres. Indéniablement, votre raisonnement est juste sur le fait que jamais, on ne pourra être sûr, de trouver ‘’la ‘’ réponse. Mais n’est-ce pas simplement, le fait de ne pas être adéquate
pour tout le monde, ou plutôt dire, pour toutes les croyances ? Ne plus avoir foi en quelque chose, serait- elle abstraite ou non, savoir tout sur tout, ferait-il obligatoirement, basculer notre
monde « d’espoir »dans un athéisme équivalant pour certain a une barbarie. La philosophie de la lumière, combat l’obscurantisme, par le savoir, la connaissance et le développement. Donc le souci
n’est pas de vouloir « connaitre » mais de savoir comment continuer dans la lumière de la connaissance. Spinoza, Locke, Bayle, Newton et Voltaire : « De manière très générale, sur le plan
scientifique et philosophique, les Lumières voient le triomphe de la raison sur la foi et la croyance ; sur le plan politique et économique, le triomphe de la bourgeoisie sur la noblesse et le
clergé. » Ces hommes ont réalisé des merveilles, diriez-vous, alors que le savoir qu’ils développaient était dirigé vers l’obscurantisme ?

Jefka 14/09/2012 15:34



Bonjour


Pour répondre à votre commentaire, je vous invite à lire le dernier article à propos de la philosophie.


Merci de votre attention.