Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

La gloire, ou lorsque l'amour de soi devient amour-propre

Gloire.jpgLa gloire est inégalitaire. Elle ne profite qu’à quelques uns, mais paradoxalement, ce profit n’est possible qu’avec l’assentiment de tous les autres, ceux que la gloire ne concernent pas directement. On n’est pas glorieux seul devant sa glace, à l’inverse de l’orgueil qui peut se vivre solitairement. Il faut donc un public pour la gloire, lequel s’abandonne en glorifiant. On donne en effet de soi en louant quelqu’un, sans rien obtenir en retour de celui qui reçoit les louanges. Certes il y a bien une exaltation avec la gloire, comme un sentiment de puissance à mettre en valeur autrui. Mais l’enthousiasme est un affect personnel et non un retour de celui qui sans les autres serait un anonyme de plus. La gloire s’établirait ainsi selon le rapport suivant : seul avec tous. Mais contrairement à la reconnaissance, la gloire est une fin, et elle se nourrit d’amour-propre, lorsque l’amour de soi ne suffit plus.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article