Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

La construction de l'identité sans plan, ni mesure

Identite-a-construire.jpgLa conscience de soi est fondatrice de l’identité personnelle, sans pour autant être la seule à participer de la personnalité. Le langage et le dialogue sont aussi constitutifs du sujet. Pour être moi, il faut que je puisse dire « je », et je le dis par distinction avec le « tu », le « il », le « elle ». C’est ainsi que mon identité, qui est à la fois la définition de moi-même et ce qui me singularise dans le monde, dépend de la langue. La langue précède le sujet, et le dialogue lui est nécessaire. La société a également son mot à dire dans la construction de soi. L’histoire nous enseigne que le holisme ne reconnaît pas l’individu en tant que tel, que chacun est une partie d’un tout, d’un ordre social auquel il lui est attaché. Aucune subjectivité n’est constructible dans ce cas-là. L’homme est un rouage, l’identité une fonction sociale. De là découle une morale qui vise la conformité des actes au rôle dévolu à chacun. L’identité s’établit dans ce cadre en s’inscrivant dans l’unité d’une collectivité. Ce processus identitaire est caractéristique de la société dite traditionnelle. A l’inverse, la modernité est le développement de l’individuation et la reconnaissance de la personne. Avec la modernité, l’identité est devenue une tâche, au lieu d’être donnée. Nous en sommes là, je pense, aujourd’hui. Nous avons gagné en liberté, mais ce gain n’est pas gratuit. Le prix en est l’angoisse que suggère de construire ce qui nous touche le plus, c’est-à-dire soi-même, sans disposer d’aucun plan. Sans planification, le vide intérieur nous guette, et il n’est pas le précipice qu’il suffirait de contourner pour s’en préserver. Le vide intérieur n’a rien de spatial. Il ne se comble pas, comme une tranchée que l’on emplirait. Il n’a aucune profondeur. L’identité est ainsi constructible, sans plan, ni mesure.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article