Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Je n'ai pas l'âge de mon corps

Je n'ai pas l'âge de mon corps bien qu'il m'ait été donné. Rien ne m'a été demandé et pourtant me voici avec tous les attributs corporels. Je peux sentir la fraîcheur d'un matin printanier, comme la piqûre espiègle d'un insecte insistant, ceci grâce à cette peau qui est l'extrême limite de mon corps, le point de contact avec le monde. Je ne peux échapper à cette communication, elle est partout où je suis. La distance d'avec le monde m'est interdite et pourtant je ne cesse de chercher à prendre du recul, de la hauteur, ou je ne sais encore quelle voie dimensionnelle pour ne plus être complètement au sein de ce qui est. La conscience, parce que c'est d'eĺle dont il s'agit, me commande la distance pour soi-disant mieux appréhender les choses. Curieux mouvement que celui de s'arracher à un objet pour le connaître, alors que le cœur est seul capable de saisir les battements du monde. La distance est ce qui éloigne et fait l'étranger. La terre devient avec elle suspecte, le doute un soupçon qui bientôt n'épargne plus rien. Distant de tout, je le suis à présent avec moi-même. Toutes ces pensée qui voudraient condamner le moi en ne lui prêtant aucune existence ne sont que des refuges. Elles sont aussi de bien piètres consolations lorsque je sens ne plus avoir l'âge de mon corps.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article