Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

L'improvisation pour un petit bout d'éternité

L'improvisation est comme un souffle emportant l'être dans sa totalité. Elle n'autorise aucune dispersion de soi vers autre chose qui ne la concerne pas. L'improvisation a la puissance des plus grandes nécessités. Avec elle, plus rien n'a de sens en dehors de l'objet improvisé. Elle procure néanmoins un sentiment troublant. Il m'est permis de penser qu'improvisant, je ne peux pas être plus acteur de moi-même à cet instant car nous l'avons dit, l'improvisation me mobilise tout entier. Pourtant, y réfléchissant après coup sur ma prestation improvisée, l'impression que celle-ci me laisse est d'avoir été plus lecteur qu'acteur, comme si ce qui m'est venu ne m'appartenait pas, comme si un message m'était délivré et non construit de mon propre fait. Je sais d'ailleurs que je serais incapable de reproduire à l'identique ce que fût le contenu improvisé dans un nouvel exercice du même genre. Ou alors ce serait une récitation et non plus une improvisation. Celle-ci produit un résultat unique, qui n'a pas son pareil ni aujourd'hui ni demain. L'éternité loge ainsi en son sein la chose improvisée. Voilà ce qui à la fois nous plait tant mais nous effraie tout autant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article