Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

L'imagination a des frontières illimitées mais n'est pas infinie

Sur-l-imagination.jpgImaginer n’est pas percevoir. L’imagination est l’envers de la perception. Plus j’imagine, moins je perçois. Plus je perçois, moins j’imagine. En percevant, je suis là, ici et maintenant, réceptionnant le réel. En imaginant, je suis ailleurs, comme absent. Seul mon corps m’attache au présent. Le corps d’ailleurs est fidèle au présent. L’esprit, lui, est plus volage. Il aime à s’imaginer des gens, des situations, des choses n’ayant rien de réel pour justement s’éloigner de la réalité. On échappe, avec l’imagination, à l’espace, mais aussi au temps. Imaginer en effet n’est pas se souvenir. L’imagination est intemporelle alors que le souvenir est une projection du passé. Je suis tendu vers une histoire en me souvenant, comme je suis tendu vers ce qui est en percevant. L’imagination elle, ne souffre d’aucune tension. Qu’il est bon alors d’imaginer ! C’est comme un relâchement, non pas du muscle, mais de l’esprit. On se laisse aller, on plonge en soi, au plus profond, pour créer un univers qui seul nous appartient. Nous sommes le maître de ce monde et ne supportons pas son envahissement. Livrez-vous dans les moindres détails votre paysage imaginé, vos fables et contes personnels, vos fantasmes, à quiconque, ou alors à l’être qui vous est le plus cher ? A l’évidence non, parce que l’imagination est une histoire des plus singulières et que la pudeur est la gardienne de cette intimité.

Imaginer, c’est donc se saisir d’un pouvoir immense, mais pas absolu. On ne peut pas tout imaginer, comme ces choses que l’on conçoit mais qui ne peuvent servir d’objet à notre imagination. C’est ainsi que parfois le concept supplante l’image. L’imagination a des frontières illimitées mais elle n’est pas infinie.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article