Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

L'humour est plus sérieux que le sérieux en servant l'humanité

Rire.jpgL'humour est plus sérieux que le sérieux lui-même. Pas sur la forme bien-sûr. On reconnaît fort bien une différence entre l'humour et le sérieux. Le premier entraîne une réaction physique chez celui qui le reçoit ; il réagit à l'humour avec son corps. Pas concernant le second, ou alors c'est un signe d'approbation corporel qui lui répond, ou bien encore une moue dubitative. Mais c'est là affaire de jugement qui entraîne une action, soit un geste conclusif. On répond au sérieux avec action, avec réaction quant à l'humour. Est-il possible en effet que de censurer son rire ? Même de le contrôler ? Le rire en quelque sorte ne nous appartient pas vraiment, parce qu'il se manifeste sur ordre extérieur ; autrement dit, je ris car l'on me fait rire. Il y a donc une force, une puissance, chez celui qui fait de l'humour, qui fait rire. Avec des mots, des mises en scène, il agit à distance, sans toucher, sur le corps de celui qui l'écoute ou le regarde. Avec le rire, des muscles du visage se contractent, la respiration est saccadée, la voix s'abandonne à un bruit insensé, le faciès perd de sa superbe ordinaire et contrôlée, et le visage alors se tord. On est plus tout à fait soi en riant. Et pourtant quelle joie de rire, quel bonheur à la fois fugace et durable. Le rire en effet est passager, il ne dure qu'un instant, mais l'on aime toujours se rappeler un fou rire mémorable. Le rire ajoute donc au bien-être, ou diminue une tristesse. Il est aussi une arme contre la bêtise, la tyrannie, la superstition. L'humour qui le provoque est ainsi de grande valeur, en tant que dernier rempart de l'humanité. Il n'y a que l'homme qui rit, et le monde peut bien s'écrouler, seuls deux individus suffisent pour que l'humour soit encore possible. Il serait d'ailleurs bien plus humain que de rire dans une situation apocalyptique, que de conserver le sérieux à l'origine de la catastrophe. On fait en effet la guerre et l'on tue sérieusement, et non en riant, si ce n'est d'un rire sadique qui n'a aucun commerce avec l'humour. La barbarie est également une cause sérieuse ; l'humour lui n'attaque pas la civilisation. L'humour est par conséquent plus sérieux que le sérieux, mais n'exagérons pas, il l'est pour une et une seule raison, en étant une force au service de l'humanité.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article