Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

L'équilibriste suspendu entre apollinisme et dyonysisme

Apollinien.jpgEst apollinien ce qui est équilibré et mesuré. Mais qu’est-ce que l’équilibre et la mesure ? L’équilibre, c’est savoir se contenir dans ce que l’on est, et la mesure s’y maintenir. Il faut être un peu funambule pour vivre de façon apollinienne. Tout nous appelle en effet à tomber du fil, le désir comme l’ennui, la passion comme la raison…Tout est prétexte à rompre l’équilibre une fois qu’il se trouve en excès, y compris le silence. Le désordre peut être silencieux lorsque le bruit n’existe pas, et inversement. L’équilibre consiste donc à trouver les proportions adéquates entre tous ce qui nous caractérise. Il ne s’agit pas d’une distribution à parts égales. Certains traits de personnalité sont plus importants chez l’un que chez l’autre. Et vice-versa. Il s’agit du caractère, lequel n’est pas reproductible dans sa totalité. L’équilibre est ainsi personnel, et c’est également un travail. L’harmonie en effet ne nous est pas donnée ; elle s’acquiert, au contraire du désordre dionysiaque qui vient en premier. Il ne faut cependant pas condamner le principe d’un désordre, car se rattraper pour ne pas tomber tend à rendre l’équilibriste plus fort, et ainsi le fil s’élève toujours un peu plus. Ainsi, la mesure n’est pas se retenir, mais un maintien vers le haut.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article