Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

L'écoute du silence pour être un peu plus, ici et maintenant

Silence.jpgC’est peut-être une erreur que de croire que la pensée ne peut cesser d’être un flux continu d’images, de mots, sauf à être totalement inconscient, encore que certains vous diront que des mécanismes sont en jeu avec l’inconscient. Mais il est une expérience qui, sans aller jusqu’à supprimer toute activité de la pensée, en réduit l’intensité : l’écoute du silence. Le silence, qui se donne à qui veut l’entendre, sans calcul, sans intention, a cette particularité d’adhérer au présent. Sans densité, il ne se prolonge pas comme le son. Ce prolongement est d’ailleurs ce qui autorise le découpage du temps par l’esprit, entre passé, présent et futur. Avec le silence, le temps est un tout, il ne peut être tronçonné ; c’est maintenant. C’est pourquoi son écoute est une voie pour atteindre au mieux l’instant qu’il concerne, instant de toujours puisqu’il n’y a plus qu’un temps, le présent. Sans passé, ni futur, la pensée perd alors de sérieux appuis pour son activité, notamment pour ce qui est de trancher le réel afin d’en avoir une ou des idées. Le silence ne permet pas ce découpage, mais c’est justement par défaut qu’il fait du bien. Que la pensée soit moins active et ce sont les temps qui nous pénètrent moins. Que le cours des pensées s’amincissent, et nous trouvons alors un lit où se poser sans qu’aucun courant ne nous entraîne toujours plus en avant avec le regard tourné derrière. L’écoute du silence est une façon d’être moins absent, d’être un peu plus, ici et maintenant.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

durepaire 15/12/2011 14:10

serait il possible de citer les photographes des images qui illustrent vos articles ?? merci.