Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

L'artifice comme perte identitaire

Comportement-artificiel.jpgEst artificiel ce qui n’est pas naturel. Il en va ainsi de certaines attitudes humaines, mais dans ce cas l’honnêteté est aussi en jeu. Ceci ne signifie pas qu’il ne faille pas changer. Qui peut d’ailleurs éviter toute transformation de soi. L’évolution personnelle ne se commande pas, même si on en est l’artisan pour partie. Toujours est-il que se transformer est un changement dans sa nature, ce que n’est pas l’artifice. Celui-ci est bien plus un voile, un masque pour se montrer différemment de ce que l’on est ou devenu. Mais les voiles et les masques sont fragiles. En parant ou déguisant, ils ne sont qu’une enveloppe éphémère illusionnant celui qui y fait face. L’artifice comportemental n’est pas comme la technique un prolongement. Il est un éloignement de soi, une comédie, un moyen de tromper dont la finalité est le bénéfice de faveurs dont on pense qu’elles nous échapperaient sans artifice, ou alors dont le but est de cacher à autrui ce que l’on sait de soi et qui nous insupporte, le ressentiment se satisfaisant bien de l’artifice. Celui-ci est ainsi une manifestation volontaire, mais pour de mauvaises raisons. En voulant abuser l’autre, on se trompe aussi, ce qui conduit à des passions tristes. Ne vaut-il pas mieux la distance ? Autrement dit, être en mesure de passer son chemin dès lors que la situation ne nous correspond pas. Il s’agit là moins d’un renoncement que d’un engagement guidé par la connaissance de soi. Mais il y faut également de la sincérité, car trop de distance, comme l’artifice, conduit à une perte identitaire.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

laro 29/12/2010 08:20


notre societé porte le masque d une desinformation tricheuse
la vie est en sorte une partie de poker ...
et nombreuses reussites viennent de coup de bluff...
le pire c est que nos enfants sont eblouies par cette lumiere menteuse
assez des images mensongeres agitées au devant de soi par des bluffeurs...
chaque seconde est une renaissance pour chacun de nous
et chaque seconde nous avons peur ...
peur de notre meconnaissance totale sur nous meme....
en fin de compte nos masques sont des antidepresseurs
laro