Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

L'absurde pour autoriser la création

Absurde-creation.jpgLa démarche déductive est certainement plus sécurisante que l’induction en prenant appui sur un point de départ, le principe, lequel est décliné au particulier. La déduction induit ainsi de la nécessité. On sait où l’on doit aller, la direction précédant l’expérience, le droit embrassant le fait. Et même si rien n’est déduit, même si le réel reste silencieux, on peut toujours se raccrocher à la loi qui préexiste. Ce serait comme un coup d’épée dans l’eau, mais l’on reste malgré tout armé. Il en va différemment de son contraire, la méthode inductive. Celle-ci consiste, à partir d’un phénomène, d’un fait, à tirer une conclusion générale, s’agissant d’une objectivation du particulier, de façon à rendre le monde intelligible. Sauf que l’induction peut n’aboutir à aucune règle conceptuelle pour cette partie du réel étudiée, celle-ci restant alors orpheline, pour finir par nous échapper. Dans tel cas l’absurde domine le sens, alors qu’un principe, même erroné, écarte le néant. Un principe cependant ne laisse guère de place à la liberté, parce qu’il s’agit de l’appliquer, et toute application conforte ce qui est déjà donné. A l’inverse, avec l’induction, tout est à faire, sans prérequis, avec pour unique bagage ce que l’on connaît déjà. L’absurde en est certes une issue probable, mais cette possibilité autorise la création, c’est-à-dire d’être soi le plus possible dans le monde.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Sylvain 23/08/2015 08:55

J'aime bien la photo

La pieuvre 10/08/2012 16:42

C'est à mon avis une vision bien manichéenne des choses.
Comme mettre en opposition un marteau et un tournevis. Les deux ont des utilisations déférentes mais n'en sont pas moins utiles.
D'ailleurs c'est exactement ce que fait la science. Elle utilise l'induction pour supposer un mode de fonctionnement du monde et la déduction pour valider les théories qui en découlent à l'ensemble
de ce monde.