Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Wittgenstein...ou le silence pour taire ce qui ne peut pas être dit

Wittgenstein-silence-monde-taire.jpgWittgenstein pense, avec la publication en 1921 de son essai Tractatus logico-philosophicus, avoir résolu tous les questions philosophiques restées en suspens. Qu'il ait raison ou non, sa pensée n'en sera pas moins très influente chez bons nombres de philosophes du XXème siècle, notamment chez ceux qui adhèrent à la philosophie dite analytique. Que nous dit donc Wittgenstein pour susciter un tel engouement ? Que le langage ne peut pas tout, et qu'ainsi le silence parfois est nécessaire. Sa conclusion : « Ce dont on ne peut pas parler, il faut le taire. » La proposition est directive, cependant il ne faut pas la comprendre comme une simple injonction visant à faire taire celui qui parle sans connaître ce dont il parle. Wittgenstein met bien plus en évidence les limites du langage quant à décrire le réel. Les mots selon lui ne suffisent pas pour saisir la totalité du monde, pour ce qui est plus précisément du domaine de l'indicible. Wittgenstein conclut de la sorte après avoir réfléchi le rapport entre le réel et la pensée. Il nous explique que l'homme se représente mentalement ce qui est avec le langage, et ces représentations sont, selon les termes qu'il emploie, des « tableaux » censés restitués l'ensemble des faits à l'origine du réel. Mais pour que ces tableaux soient en adéquation avec ce qui est, qu'ils disent en quelque sorte la vérité, encore faut-il qu'ils soient produits selon une « forme logique » ; autrement dit, qu'ils s'inscrivent dans la logique des faits pour en délivrer tout le contenu. En suivant cette piste de réflexion, Wittgenstein va inventer une nouvelle transcendance, laquelle porte sur les conditions rendant possible l'accord entre le monde et les mots. Il existerait ainsi une structure logique impactant le déroulement des faits, qui rappelons sont constitutifs du réel, et le langage à son propos ne peut rapporter le vrai à la condition d'être en analogie avec cette structure. A défaut, ce qui est pensé, ce qui est dit, ou encore écrit, n'est qu'une production de l'esprit échouant sur un non-sens. Le langage procède donc d'une structure logique dont il faut, pour Wittgenstein, tenir compte afin de s'éviter des absurdités. Néanmoins, il nous prévient que la « forme logique », trait d'union entre le monde et les mots, parce qu'elle est transcendale, nous échappe. L'homme n'a ainsi pas les moyens de produire une recette, ou un système, qui encadre totalement le rapport entre sa pensée et ce qui l'entoure. Des logiques lui sont inaccessibles, et c'est alors que le silence est recommandé.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Dumons 24/10/2014 17:21

mon point de vue est que si quelque chose ne peut être dit dans une langue, il faut changer de langue, ou faire évoluer la sienne...Mais les langues disent moins bien l'amour que les expressions du visage ou les gestes tendres qui sont des sortes de langue. La peinture aussi. Et hop

DefiTexte 24/10/2014 21:15

Exactement, une structure. Sous la table est rouge il y a une structure que vous ne voyez pas. Tout est là. Quelle est-elle qui n'autorise pas l'inversion? Reponse: il s'agit d'une structure d'ensembles. Et une logique d'inclusion. Rouge est plus général que table. D'où l'inversion impossible. Ha ha.

Dumons 24/10/2014 20:18

Je cite l'article du blog qui semble aller dans le sens de mon commentaire : " Il existerait ainsi une structure logique impactant le déroulement des faits, qui rappelons sont constitutifs du réel, et le langage à son propos ne peut rapporter le vrai à la condition d'être en analogie avec cette structure. " .
J'ajoute que je ne comprends pas le sens de votre exemple de "rouge table". Peut être aurais je mieux fait d'appliquer le précepte de Withenstein.

DefiTexte 24/10/2014 18:28

Voyons! Soyez attentifs! On ne peut absolument pas dire que le rouge est table, en aucune langue, aucune. Demandez-vous pourquoi.

DefiTexte 30/08/2011 11:38


Insistons un peu : il y a des choses que l'on ne doit pas dire moralement ou par prudence (relativement), et des choses que l'on ne peut absolument pas dire du tout.


Tahar YETTOU 30/08/2011 10:07


Je pense qu'il a raison parce que c'est une sagesse et prudence de garder le silence surtout quand on doute de ce qu'on va dire.Et au risque de dire n'importe quoi ou quelque chose d'insensé,il
vaut mieux se taire.


DéfiTexte 12/11/2010 12:08


Ce qui ne peut pas être dit : l’animal est homme, rouge table est, que l’on écrit ici le mot rouge en noir, comment ou combien est une souffrance, la source d’où provient l’image-tableau que l’on
produit inévitablement en disant, sous la forme d'une fonction propositionnelle F(x).

On ne dit pas qu’il est blancheur mais qu’il est blanc, car blancheur est exceptionnel, blanc est général : le langage respecte la logique à toute force.