Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Les philosophes - Platon échoue face à la cour de Denys

Platon.Cour.Denys.jpgPlaton naît en 427 ou 428 avant J-C. Son ascendance royale, l’éducation qu’il reçut dans des matières diverses comme la poésie, la musique, les mathématiques, sa formation sophistique, son penchant naturel pour l’ordre public, tout le prédestinait à une carrière politique. Il grandit cependant durant une période troublée. La guerre du Péloponnèse fait rage, ce qui par la suite vaut à Athènes d’être vaincue par Sparte. La cité athénienne devient alors sous l’emprise du gouvernement des Trente Tyrans. L’oligarchie sera cependant vite renversée au profit d’un système démocratique. C’est dans ce climat d’alternance que Platon, vers l’âge de vingt ans, fait la connaissance de Socrate qu’il côtoiera pendant à peu près neuf ans. Cette rencontre le détourne des affaires publiques mais le conduit à réfléchir sur l’art politique. Il se considère ainsi comme « un des rares athéniens, pour ne pas dire le seul, qui s’attache au véritable art politique. » (Platon – Gorgias).

La condamnation et la mort de Socrate l’affectent considérablement et lui imposent de reconsidérer les termes de la démarche politique. Il se persuade que l’action gouvernementale doit s’appuyer sur la philosophie. Il se décide également à voyager, publie à la même époque les Dialogues dits de jeunesse. Au cours de l’un de ses périples en Italie, il est invité à la cour du tyran Denys de Syracuse. Après entretien, Platon espère y réconcilier la politique et la philosophie. Dans l’une de ses lettres, Platon écrit : « Les races humaines ne verront pas leur maux cessés, avant que, ou bien ait accédé aux charges de l’Etat la race de ceux qui pratiquent la philosophie droitement et authentiquement, ou bien que, en vertu de quelque dispensation divine, la philosophie soit réellement pratiquée par ceux qui ont le pouvoir dans les Etats. » Mais Platon échoue dans son entreprise de persuasion. La cour syracusaine reste sourde aux appels platoniciens. Platon se lie malgré tout d’amitié avec le beau-frère de Denys, Dion. Ce qui ne lui empêche pas d’être déclaré indésirable par le pouvoir en place et donc contraint de partir. De retour à Athènes, il crée l’Académie et en assure pendant une vingtaine d’années la direction. En parallèle, il écrit les Dialogues dits de maturité.

Denys I meurt et cède ainsi son trône à Denys II. Les espoirs de Platon de modifier le comportement des puissants renaissent et encouragé par Dion, il retourne à Syracuse. Il échoue cependant de nouveau, la philosophie étant alors perçue par la cour comme un instrument dialectique destiné à impressionner à des fins uniquement narcissiques. Platon revient une nouvelle fois à Athènes. Il rédige les Dialogues métaphysiques. Jusqu’à la fin de ses jours Platon ne renoncera pas à l’idéal qu’il défend dans la République, mais il s’efforce à tenir compte dans sa démarche des contraintes du réel. Platon meurt en 347 ou 348 à l’âge de quatre-vingt ans.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article