Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Libérons l'Europe des partis qui la prennent en otage !

Europe.jpgL’Europe, avec  ses frontières, est bien plus un espace géographique qu’un continent. L’Europe n’est pas non plus une nation. Elle est une somme d’Etats, et non un produit, voisins l’un de l’autre. Pourtant, il existe une civilisation européenne, fondée sur une histoire commune. Cette histoire est avant tout marquée par des oppositions entre les peuples, des conflits, des guerres. Mais il n’y pas que du sang et de la haine. La Renaissance, les Lumières, le vent révolutionnaire du XIXème siècle qui souffla sur bon nombre d’Etats en construction, sont autant d’évènements qui firent plus pour l’identité européenne que tous les traités politiques. Il ne suffit pas de s’asseoir à une table et signer des engagements pour faire un destin commun. Il faut plus que de la politique, même si celle-ci bien-sûr est nécessaire. L’Europe existera vraiment lorsque ceux qui s’y trouvent géographiquement, se sentiront sur un plan identitaire comme européen, en plus d’être allemand, espagnol, anglais, français…L’Europe est ainsi une idée à créer, une envie à partager, et non seulement une zone économique. Ceci est trop loin, trop vaste sans contenu, pour que chacun s’y reconnaisse personnellement. L’Europe économique est comme la mondialisation, une masse informe. Il est alors aisée pour certains d’en faire la cause de tous les maux. Dans ce cas, sous cette forme de récupération politique, l’Europe n’existe que pour être détruite, sans pour autant que soit souhaitée sa fin. En effet, qui accuser ensuite ? Lorsque l’on trouve un bouc-émissaire, on l’attaque tout en le préservant. Celui-ci permet de déporter sur lui toutes les responsabilités au lieu de les assumer. L’Europe est bien pratique pour cela. Elle est accusée et ne peut se défendre…faute d’Europe. L’Europe, ou l’idée qui en est faite, est prise en otage par des partis irresponsables et intolérants, l’extrême-droite en tête. Vouloir libérer l’Europe des pressions fascisantes qui l’assaillent, voilà de quoi créer un premier repère identitaire sur le plan européen…et un moyen de faire taire certains sondages en France.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article