Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

Les différences entre la gauche et la droite en politique...ou ni l'une, ni l'autre, ayant le monopole de l'intelligence et du coeur

Gauche-droite-en-politique.jpgLe coeur à gauche, le porte-monnaie à droite, dit-on couramment pour différencier les deux tendances politiques. La formule est probablement un raccourci, mais elle en dit un peu tout de même sur ce qui divise en politique. Plus profondément, qu'est-ce qui distingue la gauche et la droite ? Rappelons dans un premier temps que les termes de gauche et de droite sont utilisés dans le langage politique depuis la Révolution française. Les députés de la jeune Assemblée constituante se regroupaient par affinité idéologique, pour physiquement faire bloc, à la gauche ou à la droite du président de scéance. Ensuite, la gauche et la droite se distingue selon les catégories sociales qui adhèrent à chacune d'elle. Historiquement, les pauvres et les salariés sont de gauche, les plus riches et ceux disposant d'eux-mêmes dans leur travail s'orientant à droite. Rien n'empêche bien-sûr d'être riche et de gauche, ou pauvre et à droite. Mais traditionnellement, le monde ouvrier s'inscrit à gauche, le patronat à droite. Cette répartition sociologique entre les deux camps est certes intéressante mais elle n'oblige pas, bien heureusement, même si des influences sont toujours possibles. Ce qui fondamentalement détermine la gauche et la droite sont le projet et les valeurs qu'elles portent chacune. Sur le projet, la gauche est volontairement progressiste, avec la révolution pour brûler les lignes établies ou la réforme pour les faire bouger. Son rapport au temps s'en trouve d'ailleurs marqué : il faut au présent changer ce qui est, afin que le passé ne se prolonge pas dans le futur que l'on veut plus radieux. A droite, le rapport est inverse. Le présent doit permettre de conserver au futur le passé. La droite préfère ainsi le maintien au changement, l'ordre au bouleversement. Ses ambitions sont avant tout conservatrices. Concernant les valeurs, la gauche est dite plus généreuse que la droite. Toutes deux s'accordent certes sur l'égalité des droits. Mais la gauche veut plus, c'est-à-dire l'égalité dans les faits. La gauche serait en quelque sorte plus politique que la droite. Elle refuse les déterminismes sociaux et culturels. Elle reconnaît dans la naissance l'évènement de la vie le plus inégalitaire qui soit. A droite, la nécessité l'emporte plus sur le volontarisme. Que certains naissent dans les meilleurs conditions qui soient, c'est ainsi. Pourquoi leur retirer ce qu'ils possèdent naturellement ? De là on en vient aisément de la politique aux valeurs individuelles : l'homme de gauche serait généreux, solidaire, alors que celui à droite serait un égoïste. Ainsi, on déclare ouvertement être de gauche, alors qu'on confesse plutôt être de droite. La gauche apparaît plus vertueuse, plus combattante, plus énergique, plus vivante. C'est pour cette raison qu'elle attire plus facilement la jeunesse. La droite elle, serait réservée aux générations anciennes. Je concède volontiers que cette dernière différenciation est caricaturale, mais comme toute caricature, elle s'appuie sur le réel. Ce qui est certain, c'est que la démocratie fonctionne selon la règle de la majorité et qu'ainsi elle structure la politique en deux parties, chacune évoluant et se divisant en elle-même pour créer des partis. La politique est une affaire de sensibilité certes, mais aussi et surtout de réflexion. On ne gouverne pas avec des émotions, ne nous laissons pas gouverner par les nôtres quant à choisir son camp. Ni la droite, ni la gauche, n'a le monopole de l'intelligence...et du coeur.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tocard 09/07/2012 20:25

Dire qu'en démocratie libérale, capitaliste, la fortune personnelle décide des préférences partisanes a beaucoup de sens, sauf que, l'argent étant un moyen d'obtenir un bien,

En fait, l'auteur n'a peut-être pas bien compris ce qu'était le discours de la droite, d'ailleurs un commentateur ne s'est pas reconnu. En fait, la droite, c'est
- plus de religion que la gauche
- l'idée qu'il faut un chef au-dessus des autres (exécutif fort, Roi, voire dictateur pour les fascistes)
- l'idée qu'on peut laisser faire l'économie politique qui fonctionne assez bien d'elle-même

Cela démontre une désespérance du politique : les solutions ne se trouvent pas dans de longues et pompeuses discussions en assemblée, ou en faisant appel au politique pour réaliser des promesses,
qui parfois tournent court, mais dans ce qui TRANSCENDE le politique : Dieu, le Président (ou Roi, Empereur, Père de la Patrie), la Main Invisible et toutes les autres formules économiques
incantatoires (p. ex. "les hausses d'impôts ruineront l'économie à moyen terme").

C'est pour ça aussi que les gens de droite se fichent un peu d'être cons, puisque la politique demande une réflexion commune à laquelle ils ne croient pas. En cela TF1 et d'autres de la TNT sont de
vraies chaînes de droite, diffuser des conneries c'est extirper chacun de la réflexion collective ! Même les Enfoirés c'est dans l'idée d'outrepasser l'État. Atlantico.fr et lefigaro.fr sont très
en pointe sur les people : même idéologie. L'éditorialiste de Francesoir.fr, journal contrôlé par un frontiste russe (lol), raconte quotidiennement à quel point les politiciens savent s'éloigner du
"bon sens", que tout ça est ridicule, qu'il n'y a pas lieu d'y croire et que ça serait même dangereux.

Au contraire, à gauche, on entretient une foi en la politique, à commencer par les grands moments où le peuple a réfléchi a sa condition (les Révolutions bien entendu, érigées en évidence), on
martèle les grandes réussites passées contre les découragés, et on s'efforce d'associer l'action politique au rêve des gens.

On a même imaginé à l'extrême-gauche, et mis en pratique à l'Est, l'inclusion de toute la société dans le politique, avec ici ses kolkhozes, là ses soviets, souvent des assemblées, du peuple,
beaucoup de peuple, l'idée que de lui en sortira la raison. On remarque qu'à l'Est ce fut l'inclusion de force dans l'État-parti, alors qu'en Scandinavie c'est l'inclusion dans le Parlement
multipartite. La méthode change tout !

Cela dit, il est clair qu'une personne qui reçoit des aides de l'État entouré de semblables et ne pense pouvoir s'en sortir sans l'État, ainsi qu'un ancien d'école de commerce qui devient aisé sans
recourir à l'État, ces deux-là voteront chacun très à gauche et très à droite. Sauf si le premier se fait une idée de la politique répugnante, ou si le second pense que sa fortune.

nelly tournel 19/05/2011 18:24


Pour moi ,la gauche et la droite ,c'est une question d'équilibre ;et que l'on soit de droite ou de gauche ,on attend surtout de la gauche ,qu'elle ait un programme et une vision ,bref qu'elle nous
fasse un peu rever


Jean-Pierre Sénamaud 08/04/2011 15:59


...Ceci est assez bien résumé... L'idéal serait de voir sans oeillières ce qui peut être dit fort justement à droite comme à gauche...Mais il en est en politique comme en religion, un parti comme
une église n'existent pas sans le culte de l'aveuglement dogmatique, le sectarisme qu'il engendre et donc une forme d'intégrisme touchant souvent à la lobotomie par endoctrinement (du pariétal
gauche ou droit ,c'est selon...)

Pour ma part,il y a déjà longtemps que j'ai renoncé à cette croyance de la pensée unique...Celui qui dit une chose juste a droit à mon respect de quelque appartenance qu'il soit.


non-non (le frere de oui-oui) 11/02/2011 06:59


Voila je voulais à nouveau réagir! Bon c'est vrai que je ne suis pas d'accord avec les idées émises dans votre texte qui pour moi est basé comme je l'avais dit sur l'image que l'on donne de l'un ou
l'autre des deux camps mais pas sur la réalité... ainsi bien que ce texte soit philosophique je le trouve quand même très dirigé à gauche politiquement parlant!!! (Pour vous en persuadé mettez vous
a la place d’une personne qui vote a droite et qu’il lit votre texte). La philosophie est basé sur la recherche de la vérité, imaginez si la réalité ressemblait exactement a ce que vous dites est
ce qu'il pourrait y avoir environ 50 pour cent des personnes qui votent a droite? Non le bon sens voudrait que l’on vote a gauche et pas a droite… Ma vision des choses est totalement
différente,(avant de rechercher les différences, il faut rechercher les points communs) qu'il soit de droite ou de gauche les partis sont tenus par des gens qui ont une certaine intelligence (je
veux dire qu’ils connaissent leur sujet et qu’ils ont un cerveau), et avant d'avoir des idéologies, ils sont avant toute chose, des êtres humains avec tout ce que cela implique comme cœur et
générosité. Chaque leader de chaque parti est persuadé qu'il peut améliorer les choses (de Besancenot a jean marie Lepen) a leur manière (a ce titre il merite un certain respect ...). Quand on
exclu tous les points communs alors nous pouvons trouver la véritable différence entre la gauche et la droite… la différence, (ce qui les divises) c'est le moyen pour arriver a faire avancer notre
société et de vivre tous dans une harmonie la meilleur que possible (ce qui n'est pas simple mais cela est un tout autre sujet)... si je me bat pour que cette vérité soit dite c'est que trop
souvent j'ai entendu dire que les méchants sont de droite...(avez-vous remarqué qu’une personne qui passait de gauche a droite d’un coup devenait quelqu’un de moins fréquentable ?) j'ai fait parti
d'associations diverses... je n’ai jamais agressé personne et j’aime mon prochain je ne me considère pas comme quelqu’un de méchant mais je vote a droite… je côtoie des gens qui votent ps, et fn et
aucun ne sont méchants d’ailleurs… ils ont une générosité incroyable (oui même celui qui vote fn et si je vous le présentait vous l’aimeriez surement aussi )…vous comprenez que j’ai du mal (la je
veux bien une explication de texte sur ce qu’est la philosophie a la base, est ce bien une recherche de vérité ?) a comprendre qu’un texte qui se dit être phisophique (et donc proche de la vérité)
puisse se contenter d’un discours comme celui la ? J’ai bien compris que vous souhaitiez mettre uniquement la quintessence de ce qu’est la droite ou la gauche (mais c’est tellement loin de la
réalité c’est l’image que j’ai voulu donner en vous disant que j’étais français (sans béret)… Alors je vous dirais que je trouve dommage qu’il y ait si peu de place pour l’homme dans votre texte et
j’aurais aimé que la vérité rejoigne la réalité… Parfois quand on parle de politique ben on doute de ce que l’autre dit, donc je voulais vous dire que je vous assure que tout ce que j’ai dit me
concernant est la pure vérité, (je ne suis pas du tout engagé politiquement (je ne suis pas nicolas sarkozy :O) ) , et je n’ai aucune carte de membre mais je vote a droite). Voila je suis un peu
gêné de mettre a mal votre texte pour deux raisons : parce que je ne sais pas qui est en face (vous pouvez être un étudiant, quelqu’un de très sympathique je n’en doute pas …) et la seconde raison
est que je suis dans une position extrêmement commode « la critique » …) Comprenez bien que ce qui me chagrine, c’est qu’ un texte comme celui la a comme thème « philosophie en cours » …
philosophie et cours deux mots très important cela implique des élèves donc des élèves a la recherche de guide… et la voie que montre ce texte est pour moi a la base erroné … et je suis navré qu’il
ne suscite pas plus de débat…


non-non (le frere de oui-oui) 10/02/2011 12:42


Merci d'avoir répondu a mon message. Je voulais vous dire que je ne vous accusais de rien. J’ai bien pris note des garde-fous que vous mettiez dans votre texte face a ces banalités que l'on entend
tous les jours (ex l'imparfait utilisé lorsque vous parliez d'égoïste, votre conclusion qui dit que la politique est une affaire de réflexion) mais je tenais quand même à mettre un complément
d’information car quand on oppose des adjectifs comme généreux, solidaire, vertueux, plus combattante, plus énergique, plus vivante a …. « égoïste ». Avouez que le compte n’y était pas … et quand
vous dites que vous êtes conscient que ce sont des caricatures mais comme toute caricature elle s’appuie sur du réel… comprenez bien que je ne puisse que réagir car ce n’est pas le quotidien que je
vois … il y a des médecins, des pompiers, des policiers, des infirmières, des avocats de droite et comprenez bien que malgré tout les gardes fous que l’on peut mettre, ils sont loin d’être des
égoïstes… oui c’est vrai je me suis mis dans une position de cliché en faisant part de mon chômage mais c’était justement pour souligner mon état financier et l’opposer a l’idée « Historiquement,
les pauvres et les salariés sont de gauche, les plus riches et ceux disposant d'eux-mêmes dans leur travail s'orientant à droite. »… Je peux vous dire que je suis français et pourtant croyez moi
c’est très très rare que je porte un béret, les probabilités sont encore plus mince si en même temps je porte un pain et un litre (enfin 75 cl) de rouge … Comprenez bien que je suis loin d’être un
philosophe mais j’aime la philosophie, elle est faite par des gens qui pensent et j’aime les gens qui pensent. Mes commentaires valent ce qu’ils valent, et je n’ai certainement pas votre talent
pour m’exprimer. Je voulais juste mettre des précisions et nullement vous attaquer sur ce que vous avez écris. En tout cas je vous remercie encore d’avoir mis « mon » et je ne doute pas « mes »
commentaires …