Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Les chemins de la culture

Les chemins de la culture

Philosophie, économie, politique, littérature, la culture rendue accessible à tous

La provocation de la science pour faire d'une idée un fait objectif

Science-Einstein.jpgLe fait immédiat n’est pas scientifique. L’immédiateté caractérise une perception du réel à partir des sens, mais pas seulement. Ce qui est perçu est également le produit d’une culture, c’est-à-dire d’une façon de voir héritée d’une tradition et d’une éducation. S’ajoute à cela l’intérêt. On perçoit en effet d’une manière intéressée. On met de soi dans l’objet perçu, ce qui signifie que l’on en apprend beaucoup sur le sujet dans sa relation avec l’objet. Le réel immédiat n’est donc ni neutre, ni passif, comme l’exigerait l’objectivité. Est objectif ce qui est accessible par chacun sans que les sens et l’intérêt personnel nécessitent d’être engagés pour la vision de l’objet. Il y a donc autre chose qui donne à une part du réel un caractère d’objectivité : la science. Toute entreprise scientifique vise en effet à objectiver ce qui est. Il s’agit bien d’une démarche, d’une construction de l’esprit car nous l’avons dit, aucun fait ne se livre à la conscience à son état brut. C’est d’ailleurs plutôt la conscience qui va chercher l’objet et le trouve en y mettant du soi. Comment alors dépasser cette emprise personnelle pour faire d’un objet éclairé consciemment une réalité objective que toute conscience illuminera par la suite identiquement à une autre ? Il faut peut-être déjà éviter certains biais, ou corriger leurs effets. Le premier d’entre eux et peut-être le plus important est cette inclinaison de l’esprit à projeter sur le réel des attributs personnels, avec l’envie, l’espoir, ou bien l’angoisse. Le réel n’est pas ce que nous voudrions qu’il soit ou qu’il ne soit pas. Il faut ensuite échapper à toute superstition, tout conformisme et toute morale. La nature est amorale. Elle n’est ni bonne, ni mauvaise. Enfin, toute opinion porte le risque d’une déformation de ce qui est. Mais alors, quel serait le point de départ de tout commerce scientifique ? Suffit-il de faire preuve de neutralité et de passivité pour que le réel se révèle en soi ? La vérité objective se donne-t-elle à celui qui sait observer ? La science n’est pas une révélation. Il y a tout d’abord une idée avant toute découverte, comme l’explique Einstein dans son ouvrage Induction et déduction en physique : « Si le chercheur abordait les choses sans idée préconçue, comment pourrait-il dans l’incroyable complexité de tout ce que fournit l’expérience isoler des faits bruts assez simples pour qu’apparaisse la loi à laquelle ils obéissent ? » Ainsi, le fait scientifique est la confirmation d’une pensée originale, d’une intuition. Il y a bien une construction de l’esprit derrière toute théorie, mais contrairement à la scolastique, la science travaille l’intuition pour qu’elle ne demeure pas à l’état intuitif. La science, avec l’expérience, mais aussi avec les mathématiques pour dépasser les barrières de la langue, fait d’une idée une réalité objective. La science est provocatrice. Elle s’attache à réunir l’ensemble des éléments nécessaires pour provoquer un phénomène, lequel en cas de succès est la matérialisation de l’idée préconçue.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fermaton.over-blog.com (Clovis Simard,phD) 23/08/2011 13:00


Bonjour,


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

La Page-8:CONSCIENCE-GÉOMÉTRIE-INTUITION !

L'INTUITION C'EST MATHÉMATIQUE ?

(fermaton.over-blog.com)

Cordialement

Clovis Simard